L’art de bluffer au poker

Le bluff

Tout le monde connait l’expression « bluffer quelqu’un ». En anglais, si vous traduisez « to bluff », cela signifie « tromper ». Au poker, c’est une technique de jeu qui va vous permettre de faire croire à vos adversaires que vous avez un bon jeu, alors que vous n’avez rien ou pas grand chose.

Cette technique utilisée par tous les plus grands joueurs dans leur quête de victoire, doit être très bien préparée et non faite sur un coup de tête. Vous devez préparer votre bluff en fonction de la situation à la table, depuis le début d’une manche pour que vos adversaires pensent justement que vous ne bluffez pas. Cette technique va vous permettre de camoufler un peu votre jeu, de le varier, de déstabiliser vos opposants, de démonter leurs croyances, de leurs envoyer de fausses informations.

Souvent, le bluff se fait pas les mises que vous allez entreprendre. Vous allez augmenter votre cadence pour paraitre sûr de vous, mais attention, votre attitude physique doit suivre aussi, et surtout, n’abusez pas du bluff car dans ce cas, vous ne serez plus crédible à la table et les autres joueurs n’hésiteront pas à suivre sur certaines mains, ce qui vous pénalisera évidement et risquera de vous faire perdre très vite votre tapis.

Le semi bluff

Cette technique est moins évidente à mettre en place que la précédente mais peut vous rapporter beaucoup plus au niveau gain mais aussi d’un point de vue psychologique sur les autres adversaires.

Le semi bluff, c’est bluffer en ayant tout de même une petite main qui pourrait bien devenir une bonne main en fonction de ce qui sortira sur le tapis au flop, au turn et la river. Contrairement à la technique précédente, c’est presque une bonne chose que votre adversaire se rende compte que vous semi bluffez. Pourquoi ? Parce qu’il ne sait pas quoi faire, il ne sait pas si vous êtes en train de vraiment bluffer ou si vous avez une main qui pourrait être plus forte que la sienne. S’il veut vous contrer, votre adversaire n’aura que deux solutions : ou jouer plus fort que vous en relançant, ou tout simplement folder de peur que vous ayez un meilleur jeu. Il aura donc une vraie décision à prendre qui peut souvent le déstabiliser.

Il est bon de varier le semi bluff avec parfois des mains fortes pour que votre adversaire ne sache pas quoi penser de vos prochaines actions.

L’incitation à bluffer

Cette technique est vraiment payante lorsqu’elle fonctionne. Elle va vous permettre de donner l’impression à votre opposant qu’il a une main plus forte que vous. Ainsi, ce dernier va miser et vous n’aurez plus qu’à le suivre pour remporter ses gains, mais attention, il faut tout de même que vous soyez sûr que votre main est plus forte que la sienne. Faites donc cette technique avec une main forte sinon, n’essayez pas.

Le déroulement parfait pour l’incitation au bluff, c’est être face à un seul joueur qui n’aurait pas foldé, qu’après le flop, ce dernier décide de checker. C’est donc le moment pour vous de miser. Il vous suivra certainement. Au turn, c’est là que la technique se précise, il faudra que vous checkiez, ce qui lui donnera l’impression qu’en réalité, soit vous n’avez rien, soit vous ne savez pas maitriser le jeu. Lui va vouloir alors pousser, même s’il n’a pas une main très forte. Vous ne faites que le suivre s’il relance. A l’abatage, il est surpris puisque votre main est plus forte, il était pourtant sûr de gagner.

Retrouvez plus d’information sur l’art de bluffer sur le site poker bluffe.