Le 7 Card Stud

Avant l’explosion du Texas Hold’em, le 7 Card Stud était la variante la plus populaire du Stud Poker. Pouvant accueillir de deux à huit joueurs lors d’une partie, le 7 Card Stud est soumis à des enchères fixes. Au travers d’un cas pratique, apprenez les règles de ce jeu mythique.

La distribution des cartes

Le 7 Card Stud, comme son nom l’indique, se joue à sept cartes. Trois cartes fermées, et quatre cartes exposées. La distribution se déroule comme suit :

  • Deux cartes faces cachées ainsi qu’une carte face exposée
  • Une première carte face exposée
  • Une seconde carte face exposée
  • Une troisième carte face exposée
  • Une dernière carte face cachée

Les mises

Un ante est exigé de la part de chaque joueur autour de la table avant même la distribution des cartes. L’ante est d’environ 1/5ème de la petite limite. Suite au premier tour de donne, le joueur ayant la plus faible carte face exposée doit poser le « Bring in ».

Les enchères

Le 7 Card Stud donne lieu à cinq tours d’enchères. Le « bring in » du premier tour peut être passé, suivi ou relancé. C’est au joueur qui a la plus belle combinaison sur ses deux cartes faces exposées de parler.

Au troisième tour de donne, les joueurs reçoivent la cinquième carte. Les enchères doivent être du montant de la grosse limite.

Le quatrième tour de donne se déroule dans les mêmes conditions.

Au cinquième tour, la septième carte est distribuée face cachée.

Précision

Lorsque l’ouverture ou la relance est donnée en priorité à celui qui a le jeu le plus fort (ou la plus petite carte pour le « bring in »), plusieurs joueurs peuvent avoir des jeux égaux. A ce moment là, c’est le joueur le plus proche du donneur qui est désigné.

Cas pratique : déroulement d’une partie

Chacun des joueurs versent l'ante. Le donneur attribue deux cartes face cachée et une carte ouverte à tous les joueurs. Le joueur A obtient un 4♠, le joueur B le K♦, le joueur C reçoit le 4♦, enfin, le donneur reçoit le 9♣. Étant donné que le bring/in a une valeur de 1$, le joueur C a l’obligation de miser le montant du bring/in, soit 1$ (le 4♦ est en effet inférieur au 4♠ sur le plan de la couleur). Le type de bring/in sert de cadre à la mise de 1$, par conséquent le donneur n’est pas en mesure de checker. Il prend donc la décision de suivre. Le joueur A décide de se coucher et retourne sa carte pour la masquer. Le joueur B relance à hauteur 3$. Le joueur C décide de se coucher et le donneur suit.

Le donneur distribue par la suite une deuxième carte visible à tous les joueurs : le joueur B obtient le J♣. Le donneur reçoit le K♥. Ainsi, les cartes du donneur ne donnent aucune paire. Le joueur B possédant une meilleure main, il peut miser en premier. Il check et le donneur fait la même chose.

Tous les joueurs reçoivent une nouvelle carte ouverte : le joueur B obtient le 10♥, le donneur reçoit le K♣. Le donneur possède désormais une paire avec des rois et le joueur B n'en a toujours aucune, c'est donc au donneur de commencer la mise. Il mise une somme de 5$ et le joueur B suit.

Pendant le tour suivant, le joueur B reçoit un 10♦, ainsi il dispose des cartes exposées suivantes : un K, un J, un 10 et un 10. Le donneur obtient le 3♠. La main exposée du donneur comprend : un 9, un K, un K et un 3. La paire avec les rois reste meilleure que la main du joueur B, le donneur reste donc le premier à parler. Il mise alors 5$ et le joueur B le suit une fois de plus.

Tous les joueurs reçoivent désormais une ultime carte face cachée. C'est une fois encore au donneur de miser car les cartes ouvertes sont toujours les mêmes. Il check, le joueur B mise une somme de 10$ et le donneur suit. Ce dernier tour s’achève et il reste encore deux joueurs. L’abattage a donc lieu.

Le donneur révèle son jeu: le 9♥, le 5♦, le 9♣, le K♥, le K♣, le 3♠ et le 5♠. Le meilleur jeu qu’il peut avoir est le suivant : le K, le K, le 9, le 9, et le 5. Le joueur B révèle sa main : le Q♠, le 2♥, le K♦, le J♣, le 10♥, le 10♦, et l’ A♦. Il obtient un A, un K, un Q, un J et un 10. Cette configuration est celle de la quinte à l'as, il remporte par conséquent le pot.

Découvrez toutes les meilleures variantes du poker sur les salles en ligne :